La prise de masse musculaire.



Cet article vise la mise en exergue de la complexité de la prise de masse musculaire.


Pour beaucoup ce sujet semble simple et se résume à pousser de la fonte et prendre des protéines en poudre.

Cependant l'approche scientifique est bien plus complexe et peut, pour certain, expliquer des difficultés rencontrées.


Pour commencer il est clair que la prise de masse musculaire se fait en parallèle d'un entrainement adapté à la prise de masse.


D'un point de vue diététique, une alimentation saine, équilibrée et contrôlée en protéines est un point clef!

Lorsque que l'on passe des macronutriments aux micronutriments et que l'on entre donc dans la "micro nutrition", on se rend compte que certains apports sont primordiaux pour développer sa masse.


En effet pour une prise de masse, il va falloir contrôler les apports en zinc, en chrome, en vanadium et aussi en bore qui sont biologiquement très sollicités dans la synthèse protéique.


De même l'apport en vitamine D doit être optimisé car c'est cette vitamine qui est responsable de la synthèse des fibres musculaires (action hormonale IGF-1, testostérone).

De même l'arginine, la citrulline et le nitrate inorganique sont précurseur du NO (vasodilatateur), ce qui permet un apport plus important d'acides aminés branchés aux muscles et une meilleure oxygénation de ces derniers.


Attention à ne pas tomber non plus dans la supplémentation drastique pensant que cela va tout résoudre. Tous ces micronutriments sont présents dans l'alimentation, à vous de consulter un professionnel de la nutrition (Donc un diététicien) pour calculer ces apports sur un programme alimentaire adapté.


Pour plus d'infos sur les sources alimentaires de ces micronutriments, n'hésitez pas à me contacter.

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout